Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 18:37
C.O.R: Une preuve supplémentaire de la collusion entre politiques, patronat et syndicats
C.O.R: Une preuve supplémentaire de la collusion entre politiques, patronat et syndicats

Conseil d’Orientation des Retraites :

Qu’est-ce- que cet organisme et quelle est sa raison d’être?

Sous couvert de sophismes ficelés par les saints sacrements du profit et matraqués sans relâches par les médias (Baby-boom, allongement de la durée de vie, etc...) cet organisme créé en 2004, est chargé précisément de justifier "l' orientation" de la condition ouvrière, la condition salariée en générale, vers la soumission à un forfait social toujours plus régressif.

On y voit notamment l’évocation d’un système à la carte qui supprimerait purement et simplement toute référence légale à l’âge.

Qui y retrouve-t-on?

…des syndicalistes, et qui plus est les héritiers "félons" de la lutte de classes, (Ex: le cégétiste Jean-Christophe LE DUIGOU) devenus "collabos" siégeant dans cette instance bourgeoise de démolition sociale en compagnie de toute une clique patronale et technocratique, genre Guillaume SARKOZY (la dynastie du culot) et qui nous cuisinent ensemble, à huis-clos, un avenir "aux petits oignons".

Si on rajoute à cet ensemble iconoclaste un aréopage de députés et sénateurs comme le communiste Maxime GREMETZ on mesurera l'étendue de la corruption !

Qui l’eut cru?

Bien que surréaliste, ce schéma faisandé du fameux "partenariat social" consistant de la part des dirigeants syndicaux en vue à trahir leur droit d' aînesse pour un plat de lentilles est bien l'expression actuelle de la situation catastrophique dans laquelle le mouvement ouvrier s'est laissé peu à peu conduire, pour ainsi dire malgré lui, dans une espèce d' hypnose sociale dominée par le réformisme.

Depuis le début des années 80, un groupe de militants intitulé D.P.I.O (Défense et Progrès des Intérêts Ouvriers) ne cesse de dénoncer la dérive qui conduit la classe salariée à la déchéance pour les seuls besoins de la conservation des privilèges capitalistes, dans un système périmé et arrivé dans l' incapacité totale de surmonter ses tares.

La D.P.I.O expose l’accumulation de faits qui sont autant de preuves du passage des appareils ouvriers traditionnels au service de la classe dominante.

Elle en démonte les mécanismes et les responsabilités, et surtout indique l’impérieuse nécessité pour la classe salariée de sortir de la funeste léthargie dans laquelle elle a été fourvoyée depuis des décennies.

- REHABILITER l’héritage historique de la classe ouvrière, mais d' abord le CONNAîTRE pour le sortir de l’imposture.

- RECONSTRUIRE l’instrument permanent indispensable à la reprise du flambeau et se libérer d’un syndicalisme à la petite semaine.

- SE DONNER ainsi, d’urgence, une ORGANISATION ET UNE DIRECTION OUVRIERE INDEPENDANTE, HONNETE et VOLONTAIRE, première tâche incontournable pour assumer le grand combat de la GREVE GENERALE sur les FONDAMENTAUX économiques de la classe salariée: salaires, emploi, conditions d'existence, statuts et conventions.

C’est dans cet esprit combatif que la D.P.I.O vous invite ici à rejoindre ses militants en les contactant par courriel :

reconstruction.dpio@free.fr

VIVE LE RETOUR AU SYNDICALISME INDEPENDANT ET OFFENSIF!

VIVE LA GREVE GENERALE!

Partager cet article

Repost0

commentaires